logo-redison
separateur vertical
separateur vertical
separateur vertical

Livraison pour Noël garantie

separateur vertical

Des produits innovants

separateur vertical

Des musiciens à ton écoute

tama-couverture-article

Les percussions dans le monde – Les tambours parlants

Notre voyage autour du monde continue !

Après le Japon et l’Argentine, il est maintenant temps de faire une escale en Afrique afin d’y découvrir un autre instrument emblématique : le tama.

Nous voici à notre troisième article publié dans notre dossier sur les percussions à travers le monde, après le Taiko japonais et le Bombo argentin.

Le tama

Continent d’origine : Afrique

Qu’est-ce que c’est ?

Quel est ce drôle de sablier ?

Le tama, l’un des “tambours parlants” a de quoi nous surprendre. D’abord par sa taille, puisque le tama peut être si petit qu’il tient sous l’aisselle.

Mais le plus surprenant avec cet instrument est la variété de son qu’on peut en tirer, variété si grande qu’on l’appelle “tambour parlant.”

Quelle est son histoire ?

Le tama n’est qu’un des noms qu’on donne au tambour parlant.
D’autres peuples, et d’autres régions, lui donnent des noms très variés : dondo, kalangu ou gangan par exemple. Son histoire remonte au moins jusqu’à l’Antiquité où l’on trouve des traces de son utilisation et de son évolution parmi les peuples d’Afrique de l’Ouest vivant là à cette époque.

Utilisé par les conteurs africains (les bardesgriot) en de spéciales occasions, le tambour parlant permettant de faire entendre des messages (appel aux armes, par exemple), sur de longues distances.
On pouvait également s’en servir pour des déclamations poétiques, le langage de l’instrument servant de voix mais aussi de sens poétique en lui-même.

Comment ça fonctionne et quel son ça joue ?

La particularité du tambour parlant est, bien sûr, le fait qu’il puisse “parler”.

Il n’articule pas de sons mais peut faire des phrases, par la modification de la vibration par le percussionniste qui va plus ou moins compresser l’instrument afin de moduler le son à sa guise.

La construction de l’instrument en forme de sablier joue donc ici un rôle essentiel, et les particularités de sa souplesse sont indispensables à sa fonction.
En jouant avec ses doigts ou avec une baguette courbée, le joueur peut former des phrases que l’auditeur initié pourra comprendre et traduire.

Est-ce qu’on l’utilise toujours aujourd’hui ?

De nos jours, le tambour parlant est utilisé dans la musique populaire africaine, et s’est assez peu étendu à d’autres frontières.

L’exemple le plus récent d’utilisation du tambour parlant dans la culture occidentale se trouve principalement dans la bande originale du film Black Panther.

Bien qu’on n’ait plus besoin de tambours depuis longtemps pour communiquer sur de longues distances, nul doute que les tambours parlants aient encore bien des choses à nous raconter !

Nous vous donnons rendez-vous sur notre blog Redison pour la suite de notre découverte des percussions autour du monde.

En attendant, prenez soin de vous et gardez le rythme !

Découvrir d'autres articles

On garde le contact !

Envie de connaître avant tout le monde les nouveautés Redison ?
Inscris-toi gratuitement à notre newsletter et profite en avant-première des nouvelles sorties, des infos exclusives et des promos sur nos produits.

Application Wegroove

La nouvelle appli addictive pour jouer de la batterie avec ton smartphone et répéter tes morceaux préférés en toute simplicité !